Rapport Estrela rejeté de manière définitive par le Parlement Européen

Une grande victoire pour les membres du Parlement européen ainsi qu’à tous les citoyens européens. Le rapport Estrela a été rejeté de manière définitive par le Parlement européen grâce aux 327 députés qui ont voté contre ainsi que le reste qui s’est abstenu de préciser leur choix ou de voter pour le rapport.

Mis sous pression par les Lobbies depuis des années, le Parlement et sûrement les citoyens européens se sont clairement indignés des manœuvres de ces Lobbies qui ne témoignent en rien de la démocratie. Rappelons que le principal est l’Organisation Mondiale de la Santé. On peut aussi citer le Lobby Européen des Femmes, l’Amnesty International ainsi que beaucoup d’autres comme European Humanist Federation ou encore le Lobby LGBT.

Mais aujourd’hui, le Parlement a fait entendre sa voix, réaffirmant son respect sans appel des compétences des Etats membres en ce qui concerne les questions des droits sexuels et génésiques. En réalité, ces droits ne sont pas des droits fondamentaux de l’homme. C’est l’OMS qui, vers les années 90, a lancé cette expression. En revanche, elle n’a jamais été admise dans le droit international ou même dans le droit européen.

Rappelons que le rapport Estrela traite les questions de la contraception, de l’avortement, de l’éducation sexuelle des enfants et de tout ce qui tourne autour de ces sujets. Ce rapport est en effet contradictoire au principe de subsidiarité établi au sein de l’Union européenne. De plus, le Parlement européen ne peut en aucun cas déclarer de nouveaux droits puisque cela ne relève pas de ses compétences tout autant qu’il ne peut pas jouer le rôle des parents pour l’éducation sexuelle des enfants.

Parmi les députés qui ont voté contre le rapport Estrela et qui ont pu contribuer à la victoire du Parlement, on peut citer Joseph Daul, Françoise Grossetête, Dominique Riquet, Jean Roatta ou encore Franck Prooust et beaucoup d’autres députés du Parlement que ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de remercier publiquement.

Parmi ceux qui ont émis un vote négatif, il y a Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard ou encore Corine Lepage, bref la plupart des députés socialistes. Certains députés n’ont tout simplement pas voté.

 

 

Laisser un commentaire