Une défenderesse des droits des femmes Thaïlandaise se suicide après des pertes importantes au trading

Le Nouveau Féminisme Européen est en constante lutte pour défendre les droits des femmes. Car aujourd’hui encore, celles-ci sont sujettes aux pires atrocités.

C’est en ce sens que nous dénonçons activement le monde de la finance, suite au cas de suicide d’une défenderesse des droits des femmes qui a perdu une somme importante dans le trading. Un fait dont les médias et les journaux de trading en ligne comme moneyonlinethai.com ou pptv ne se soucient que trop peu.

Le trading est aujourd’hui une véritable solution pour générer d’importants gains, et pour certains un moyen de faire fortune. Mais il n’est pas courant d’entendre parler de traders ayant gagné des sommes importantes. Pour beaucoup de personnes dans le milieu, le trading est même considéré comme un art. Et très souvent certains y perdent des sommes exorbitantes mettant dans les situations les plus inimaginables. Très souvent ce sont les services de trading qui sont en cause, et c’est exactement l’exemple dont nous sommes sur le point de vous faire part.

 

La triste réalité de l’histoire

Sumalee Trinh était une femme résidant en Thaïlande, et qui se battait pour les droits des femmes depuis quelques années. Dès son plus bas âge, elle a subit les pires offenses et a été obligé de se battre jour après jour pour se construire une vie des plus modestes. Motivée par un élan d’humanisme, la jeune dame décida de se lancer dans une lutte qui permettrait aux futures femmes, de ne pas subir les mêmes injustices.

Cette défenderesse des droits des femmes et citoyenne thaïlandaise, était en effet membre d’une association féministe locale. C’est dans le but de défendre ces droits qu’elle avait décidé de se lancer dans le trading afin de gagner assez de fonds, pour mieux lutter en faveur des femmes. Malheureusement, les sites de trading en Thaïlande sont truffés d’arnaques et elle en a été victime. Une information dont la regrettée dame n’avait pas connaissance, étant donné que les médias locaux et le monde de la finance n’en parlent pratiquement pas.

Une mésaventure au trading en ligne qui mène la jeune femme dans l’abîme :

Sumalee Trinh s’est ainsi lancée dans une quête qui lui a été fatale, et qui a conduit à son propre suicide. En effet, elle s’était inscrite auprès d’une société de trading IQ option qui simulait des entrées de gains significatives. Ce qui l’incitait à toujours miser plus gros étant donné son ambition qui était des plus nobles. Après quelques mois, la société qui s’est avérée totalement fictives à disparue de la circulation du jour au lendemain. Ce qui n’a pas laissé beaucoup de choix à la défenderesse des droits des femmes. Car, elle s’était fortement endettée au fil des derniers mois, pour pouvoir gagner beaucoup plus, et faire beaucoup plus pour les femmes. Une histoire bien triste pour nous, mais aussi pour tous ceux qui luttent pour les droits des femmes.

Cette capacité à faire miroiter les rêves dont se servent les sociétés de trading thaïlandaises est devenue un terrible fléau. Cela est bien triste car cette catégorie d’arnaque est présente depuis bien trop longtemps. Et aujourd’hui encore, on se demande pourquoi les actions de ce type de services continuent de sévir sans aucune impunité. Faudrait-il réellement attendre que plusieurs cas comme celui de Sumalee Trinh se répètent pour inciter les autorités compétentes à agir ?

Laisser un commentaire